Cuisine française

La cuisine française est célčbre partout dans le monde pour sa delicatesse, raffinement et inventité. La France a eu longtemps beaucoup de paysans, alors la richesse en fruits, légumes, poissons et viandes fait que les Français aiment cuisinier et manger. Il n’y a pas de plat national, chaque région a ses specificités, ses recettes et ses habitudes.
Les Français mangent quatre fois par jour. Ils prennent le petit déjeuner vers 8 heures, il est trčs simple - on prend un simple bol de café noir, de café au lait ou de chocolat avec des tartines beurrées, des toasts ou des croissants.

Malgré la journée continue, les Français font toujours, si possible, deux repas principaux par jour. Une chose est propre ŕ la cuisine française: ŕ table, les plats se suivent. Cette habitude existe toujours dans chaque famille, les repas se déroulent selon une régularité quasi-rituelle, néanmoins le rythme de la vie moderne la trouble de plus en plus.

Le déjeuner est servi vers midi. Un vrai repas, c’est une pičce en 5 actes: on commence par hors-d’oeuvre - crudités, charcuterie, certains fruits, fruits de mer; les crudités comprennent les légumes différents; l’entrée est froid ou chaud, parfois c’est un poisson, fromage..; Ensuite vient le plat principal: viande garnie - bifteck avec des frites, une grillade, une escalope, du poulet, du rôti, du veau avec des légumes. Dans quelques régions on appelle le plat principal le plat de résistence. Aprčs le plat principal viennent une salade verte, du fromage et un dessert qui comporte des fruits, des gâteaux, des glaces, des tartes ou des crčmes. Dans les villes, les écoliers et ceux qui font la journée continue déjeunent sur leur lieux de travail - restaurants, cantines.

Le goűter est servi vers 4 heures. Seuls les enfants prennent du café au lait ou du chocolat avec des tartines de beurre, de confiture, des pâtisseries ou du pain au chocolat. Les adultes mangent toasts, petits fours avec du thé.

Le dîner se prend vers 7 heures et demie et 8 heures. Le menu en est plus chargé que celui de déjeuner. L’entrée est remplacée par un potage.

Selon la tradition un bon repas doit ętre arrosé de bon vins. Mais les Français boivent aussi de la bičre et il y en a qui se contentent d’eau ou d’un jus de fruits. Ils boivent quelquefois du vin avec de l’eau, ça s’appele la soupé. On boit du vin rouge avec la viande et le fromage, ordinairement de Bordeaux et de Bourgogne, et du vin blanc avec le poisson, de Bordeaux, d’Anjou ou d’Alsace. Il faut toujours faire attention ŕ servir le bon vin avec le bon plat. En Normandie on boit le cidre et le calvados, en Alsace on fabrique le kirsche - eau-de-vie extraite des cerises et une autre eau-de-vie extraite des framboises. Il est absolument indispensable de servir un apéritif avant le repas. On boit le pastis ŕ Midi, whiskey, champagne,le suse, le cognac, l’armagnac, le kir etc. Le kir compose du cassis et du vin blanc, le kir royal et fait de cassis et de champagne.

Les Français servent sur les assiettes différentes les hors-d’oeuvre, le poisson, la viande, le dessert.

Ils mangent assez souvent des escargots comme hors d’oeuvre, des crevettes, du homard, des huîtres, des langoustes, des moules et des grenouilles. Ils préparent les escargots avec du beurre et de l’ail. Pendant le repas il y a toujours sur la table une baguette complétant tous les plats. Le pain se casse et il emploi aussi pour le nettoyage de l’assiette aprčs la viande et des légumes - on ne mange pas les suppléments en France (les pommes de terre, les boulettes de pâte, le riz etc). Le pain a la forme bien souvent d’un bâton long et mince, appelé flűte. Le pain de seigle est presque inconnu en France. On dit que le Français mangent beaucoup de pain, et cependant d’aprčs les derničres statistiques, le consommation du pain en France est en regression, elle diminue.

Malgré la diversité gastronomique, il y a pourtant un trait commun - l’habitude de prendre du fromage, selon la diction: un repas sans fromage est comme une journée sans soleil. Dans toutes les familles, ŕ table, il y en a toujours deux ou trois. En France on connaît presque 400 sortes de fromage, dont le plus connus sont le Camembert de la Normandie, le Roquefort, le Brie, le Bleu d’Auvergne, le Reblochon de Savoi, Boursaut, Bouche chčvre, Soignon, Bresse bleu, Capris des dieux, Révérend, Président, Rustique, le Munster d’Alsace, Neufchâtel, Pont l’Evęque, Livarot et Pavé d’Auge de la Normandie. Les Français aiment manger aussi le fromageon, le fromage de brebis. On ne sait pas éxactement combien de sortes de fromage existe. On peut toujours découvrir des fromages nouveaux par exemple au marché, oů sont vendus des fromages fabriqué aux fermes privées, aux monastčres ....

La cuisine française c’est avant tout la variété et la diversité. Chaque région a son plat favori, ses traditions, sa gastronomie. D’Alsace vient le pâté de foie gras, les crępes au kirsch, on connaît le quiche lorrain et la potée de Lorraine (un potage du choux, de la viande et du lard). Le jambon d’Ardennes est trčs connu dans le monde entier. Le plat favori en Bretagne c’est la cotriade, un potage de fruits de la mer; on y mange aussi les moules mariničres, homard ŕ l’Amouricaine et les coquilles Saint-Jacques. Bordeaux est trčs connu partout pour ses vins de plus haute qualité męme que pour ses foie gras d’oie, fonfit de canard ou des rillettes d’oie, l‘entrecôte sur le gril. Plus au Sud, est fabriqué le jambon de Bayonne, trčs renomé partout; il est servi coupé en tranches avec des figues fraiches ou avec des melons de Charent. Le cassoulet vient de Toulousse. On ne peut pas oublier la bouillabaisse de Marseille fameuse ou la bouillinade de Rousillon; ce sont des soupes de poissons qui doivent indispensablement contenir de l’ail et de l’huile d’olives. La Bourgogne est une autre région trčs connue pour sa gastronomie. On doit mentionner boeuf bourguignonne, les escargots ŕ la burguignonne, coq au vin, poulard demi-deuil, coq au chambertin, cuisse de grenouilles, pauchose, poires bourguignonnes et naturellement le moutard de Dijon. La région parisienne est connue pour sa soupe ŕ l’oignon gratinée, tournedos Rossini, merlan Bercy, sauce béarnais et biensűr la patisserie. La fondue vient d’Alpes savoyardes, on connaît des escalopes jurassirnnes avec des haricots verts au beurre, la salade niçoise, petite pois ŕ la paysanne, pommes picardes flambées, choux chantilly, gâteau basque...

Le repas chez les Français, ce n’est pas seulement manger, il fait une partie de la culture. C’est ŕ la fois la célébration d’un rite et une oeuvre d’art, ordonné selon certain rythme et un certain ordre, comme une symphonie ou une pičce classique. Les Français prennent leur temps, ils commencent ŕ dîner ŕ 7 heures et finissent ŕ 9 heures. Męme l’ouvrier dans sa cantine mange au minimum une heure et son repas consiste en 3 ou 4 plats. Pendant le repas les Français ne parlent de rien d’autre que du repas. Il n’existe pas qu’on parle de la politique, du footbal etc. Le repas reste un thčme principal.

Hodnocení referátu Cuisine française

Líbila se ti práce?

Podrobnosti

  7. srpen 2008
  13 640×
  1290 slov

Podobné studijní materiály

Komentáře k referátu Cuisine française

Elíkantoor
Vzhledem k tomu že tam je občas č dobrý..